Séminaire en ligne des 11 et 12 septembre

Immigration massive incontrôlée, djihadisme, séparatisme, communautarisme, une menace terroriste qui n’a jamais été aussi forte… Il y a deux camps : ceux qui aiment la France et qui sont prêts à se battre pour qu’elle vive, ceux qui la détestent et qui veulent la détruire. Plus de la moitié des terroristes qui passent à l’acte sont nos concitoyens.

Une partie des élus (les islamo-collabo, communautaristes, racialistes et indigénistes) soutient ceux qui vivent dans la détestation de la France et trouvent des excuses fallacieuses pour présenter en victimes les assassins fanatiques. Une autre partie ne s’y intéresse que lorsque c’est susceptible de nuire aux affaires, à l’économie, la finance, à leur vision internationaliste ou individualiste… ils tentent alors de trouver des compromis en cédant du terrain. Enfin, une partie des élus croit à la France, à son avenir, à sa souveraineté, à sa continuité dans la sécurité, à l’unité, au bien-être et au bonheur de ses concitoyens. Nos princes aussi sont de ceux là, je n’ai pas de complexe à le dire en leur nom ! Nous devons nous unir et agir, dans un ultime sursaut, pour sauver notre pays et notre peuple.

Quoi qu’il arrive, nos représentants actuels ne sont pas crédibles car ils ont partagé le pouvoir oligarchique et se sont eux-mêmes mis dans une situation où ils sont pieds et mains liés par leurs choix mortifères, qui ont conduit à la perte volontaire de pans entiers de souveraineté de notre nation. Ceux qui se présentent à la présidentielle sont responsables, autant les uns que les autres, de l’état de déliquescence et de décomposition de notre patrie qu’ils méprisent et qui ne sert à leurs yeux qu’à assouvir leurs ambitions personnelles.

Préparons-nous au pire et soyons sur tous les fronts. Quelques pistes immédiates sont envisageables ; reprenons en main notre destin par des choix de bon sens.

Les mesures à prendre concernent d’abord la sécurité :

  • extérieure, car la lutte contre nos ennemis commence dans des contrées hors d’Europe ;
  • intérieure, avec le combat contre le terrorisme, mais aussi les trafics et l’insécurité (violence dans les quartiers, dans les familles, sur le lieu de travail, dans les écoles ou sur les réseaux sociaux).

Ensuite, c’est l’environnement qui fait l’objet de notre attention : en particulier, l’énergie et les déchets. Enfin, c’est la dignité humaine (au travail, dans les loisirs, les études, la culture), le respect de la vie, du bien commun et de la subsidiarité qui sont essentiels. Nous traiterons ces sujets au séminaire de rentrée ; vous les retrouverez aussi prochainement dans l’ouvrage « Un manifeste pour la France » qui présente un pacte national pour les années à venir. Le principe royal doit être défendu par tous : la couronne sera en mesure de protéger les Français… s’ils s’engagent pour la défendre et la rétablir.

Olivier Leconte, délégué général

Alliance royale
B.A.L. 2
31, avenue du Parc-des-Princes
75016 Paris

Suivre l'Alliance Royale